top of page

Nos Actualités

amel_brahim_djelloul_visuel_edited.jpg

La soprano Amel Brahim-Djelloul lance la programmation 2023

de Musique Baroque en Avignon

Après un début de saison flamboyant avec Le Concert Spirituel et Hervé Niquet, avec le ténor Emiliano Gonzales Toro et l’ensemble I Gemelli, avec Café Zimmermann, trois concerts plébiscités par le public, voici que s’ouvre l’année 2023 avec un concert qui ne devrait céder en rien à l’excellence de ceux qui l’ont précédé.
C’est en effet la talentueuse soprano Amel Brahim-Djelloul qui en sera la tête d’affiche : Amel qu’il est inutile de présenter aux avignonnais(e)s et vauclusien(ne)s, puisqu’elle a été l’invitée régulière de l’Opéra d’Avignon - Adina de «L’Elisir d’amore » et Pamina  de «Die Zauberflöte » notamment - et des Chorégies d’Orange - un charmant Andreloun dans « Mireille » ou encore un mémorable Requiem de Fauré -, et tout récemment encore à l’Autre Scène de Vedène avec «Les chemins qui montent » où elle a rendu un bel hommage, empreint de vérité et de musicalité, à son pays natal, l’Algérie.

Mais c’est à un tout autre exercice que va se livrer Amel en ce dimanche 5 février prochain à 17h, dans le cadre de l’amphithéâtre Mozart du Conservatoire d’Avignon, en explorant le mythe de Lucrèce qui a traversé les siècles, grâce à la «Lucrezia romana » de Scarlatti et la «Lucrezia » de Haendel, ce qui représente un tour de force pour l’interprète qui porte ainsi par son chant un discours aussi intime qu’audacieux, aussi troublant que sincère. Elle partagera cette interprétation avec deux magnifiques musiciens, le violoncelliste Nicolas Crnjanski, spécialiste unanimement reconnu des musiques anciennes et baroques, et le claveciniste Jérôme Correas, fondateur des excellents Paladins, et qui donneront une respiration à Amel en interprétant les 3ème et 6ème Sonates de Vivaldi.

Un moment de musique assez exceptionnel dont il est indispensable de noter date et lieu : 5 février à 17h à l’Auditorium du Conservatoire !

209-07-23-Amel_B-D-9_edited.jpg

 

 Rencontre avec la soprano Amel Brahim-Djelloul

dans le cadre du concert du dimanche 5 février à 17h à l'Amphithéâtre Mozart du Conservatoire Grand Avignon

Musique Baroque en Avignon : Bonjour, Amel Brahim-Djelloul, et merci de nous accorder cette interview. Comment avez-vous découvert l’univers de la musique classique ainsi que votre voix ?

Amel Brahim-Djelloul : Je l’ai découvert à ma naissance puisque j’ai grandi dans une famille où la pratique musicale était de répertoire classique, donc j’ai suivi le pas ! J’ai d’abord commencé par le violon, à la suite de mon frère, ensuite le chant lyrique. Le déclic pour le chant est apparu lorsque j’ai écouté pour la première fois une version de la « Donna è mobile » avec Placido Domingo. Là-dessus, j’ai tout de suite eu l’envie de débuter le chant.

 

M.B.A.: Le 5 février, vous nous interpréterez le programme « La Morte di Lucrezia » avec le claveciniste Jérôme Correas et le violoncelliste Nicolas Crnjanski. Comment est né ce projet ?

A.B.D. : Le programme nécessite une grande préparation en amont car l’interprétation est sans répit ! J’ai proposé à Jérôme Correas, spécialiste dans le répertoire baroque et avec qui j’aime beaucoup travailler depuis des années, de se joindre à moi pour ce concert. (...)

bottom of page